DE QUOI S’AGIT-IL ?

 

Le modèle des “4 joueurs de KANTOR” (d’après le psychologue américain David Kantor) est un outil simple de coaching d’équipe permettant de mieux comprendre une dynamique de groupe: celle de votre équipe de travail.

En bref: chaque membre de votre équipe joue l’un de ces 4 rôles, plus ou moins consciemment et avec plus ou moins d’aisance ou de plaisir, lors des sessions de travail:

  1. La DONNEUSE DE DIRECTION => à l’initiative de l’action
  2. La SUIVEUSE => réalise l’action
  3. L’OPPOSANTE => corrige l’action
  4. L’OBSERVATRICE => repositionne l’action dans la globalité du projet

 

COMMENT CA MARCHE ?

 

Pour chacun de ces rôle, la prise de position de la personne part d’une BONNE INTENTION pour l’équipe: faire avancer le projet, débloquer des situations délicates, pousser à la réflexion, stimuler l’action, etc.

MAIS, chacun de ces rôles peut être MAL PERÇU par les autres membres: “Quelle emmerdeuse, toujours à critiquer!”, “Un vrai mouton, toujours d’accord”, “Et lui là, pourquoi il ne dit jamais rien?”, “Non mais quel dictateur celui-là!”, … et j’en passe !

ATTENTION: chaque rôle est très important pour la performance de l’équipe! N’en négligeons aucun, au contraire, valorisons les rôles que prennent chaque personne au sein de nos équipes de travail.

LES RISQUES: votre dynamique d’équipe peut être en danger dans un des cas suivants (entre autre):

  1. Il n’existe aucune flexibilité dans les rôles (ex: “je donne la direction, puis débrouillez-vous”);
  2. Il n’y a aucun “Donneur de direction”;
  3. Tout le monde suit
  4. Les opposants sont mis au placard!
  5. Une personne prend 2 rôles en même temps

 

Voici les BONNES INTENTIONS que nous devons VALORISER:

Et voici les MAUVAISE INTERPRÉTATIONS que nous devons SURVEILLER de près!

 

QUELQUES EXEMPLES

 

=> “Je suis suiveur et je me sens coupable car j’ai l’impression de ne pas m’impliquer assez…”

=> “Quand je suis dans le rôle d’opposante, personne ne prend en considération mes commentaires et on m’accuse d’être pessimiste ou jamais satisfaite…”

=> “Notre équipe s’agite beaucoup pour pas grand chose. En fait, personne n’a un aperçu global de la situation, nous manquons d’une observatrice !”

==> En réalité les rôles de suiveur et opposant doivent être valorisés pour ce qu’ils apportent à nos équipes!

=> Notre équipe discute des heures sans jamais se mettre d’accord ou bien sans parvenir à prendre une décision…

==> Faisons attention au bon équilibre des rôles au sein de notre équipe, tout le monde ne peut pas prendre le rôle d’opposant ou de suiveur en même temps.

LES LIMITES DU MODÈLE

Bien entendu, l’être humain est plus complexe que cela et nos rôles en tant que membre d’une équipe de travail ne sauraient se limiter à ces 4 là. Cependant, cela nous permet déjà de générer en nous des prises de conscience très intéressantes et extrêmement enrichissantes pour nos discussions en équipe.

Pour celles et ceux d’entre vous qui souhaitent aller un pas plus loin, je vous recommande le modèle de BELBIN, qui possède non plus 4 mais 9 rôles détaillés! Ce modèle est très recommandable notamment pour des équipes plus grandes (>8 personnes) et bien sûr si vous avez le temps pour le travailler.

 

 

 

__________________________________

Cet outil vous a plu ?

1. Expérimentez-le avec votre équipe lors d’un atelier

Demandez votre atelier d’équipe incluant cet outil

2. Recevez chaque mois des outils similaires directement dans votre boîte mail.

C’est gratuit, vous pouvez vous désinscrire à tout moment et vous recevez en bonus lors de votre inscription le mini e-book Facilitation et coaching d’équipe: 6 outils incontournables en 2019. Pas de spam et pas de partage de données !

Recevez maintenant gratuitement le kit 2019 des 6 outils de facilitation et de coaching d'équipe 🙂